jeudi 18 mai 2017

Une tasse de thé et un livre #87 >> La ferme du bout du monde de Sarah VAUGHAN

LA FERME DU BOUT DU MONDE de Sarah VAUGHAN
(Préludes)

MON RÉSUMÉ

De nos jours, Lucy, récemment trompée par son mari décide d'aller s'isoler dans la ferme familiale. Se sentant trop trahie et déçue, elle est "ailleurs".... Une bourde au travail aurait pu entraîner la mort d'un patient, elle prend les choses en main et s'enfuit pour retrouver ses racines à La ferme du bout du monde, comme elle l'appelait.
La ferme du bout du monde renferme bien des secrets et des non-dits....
On oscille entre les années 1940 et les années 2010...
En 40, Alice et Will sont recueillis par la famille de propriétaires de la ferme. Alice aide aux tâches ménagères, Will devient un garçon de ferme plutôt très compétant.
Mais que se passe-t-il ensuite pour que la vie de tout ce petit monde soit chamboulée ?
Que s'est-il passé en 1944 qui a eu des incidences en 2014 ?
Les secrets de famille resteront-ils cachés éternellement ?
Le tout sur le paysage magnifique de la Cornouailles, on reprend tout depuis le début en alternant passé et présent, en essayant de comprendre, en frissonnant....

MON AVIS

Chère Sarah VAUGHAN,

Je l'ai déjà dit plusieurs fois sur ce blog mais La ferme du bout du monde a été mon premier coup de cœur de 2017. Nous sommes le 15 février* et je referme le livre avec beaucoup d'émotions. Contente d'avoir eu le dénouement de cette magnifique histoire mais déçue car j'en voulais plus. Non pas que j'ai un goût d'inachevé, loin de là, mais je voulais encore rester en Cornouailles.
Après avoir fini votre livre, mes premiers mots ont été pour Florence, qui m'a envoyé votre livre en SP : "J'ai découvert un ouvrage somptueux, magnifique et émouvant. Une belle écriture, une histoire plus que touchante!".

Aucun autre livre lu en 2017 (pour le moment) n'a su égaler la perfection des mots de celui-ci, l'histoire passionnante et bouleversante de deux jeunes gens dans les années 1940. Bref. Je n'aurai jamais assez d'adjectifs élogieux et de superlatifs pour le décrire! Les mots s'enchaînent, se lient à la perfection. On a l'impression que chaque phrase a été pensée et bien placée, pas de faux pas, pas de passages trop lents. Les dialogues sont crédibles, la narration est dynamique, les personnages sont bien pensés, sont tellement bien décrits qu'on arrive à imaginer l'intégralité des situations mises en scène. Tout chapitre donne envie de tourner les pages, de continuer sa lecture même si il est tard. Vous m'avez enlevé quelques heures de sommeil mais ce n'est pas grave, bien au contraire!

Sarah VAUGHAN, vous m'avez donné envie de me rendre dans cette ferme, de découvrir les lieux que vous décrivez si bien, d'aller voir les falaises de Cornouailles pour me rendre compte des paysages.

Vous m'avez fait me rendre compte d'une chose : finalement, j'aime ce genre de littérature. Je croyais que je n'étais pas faite pour les "romans de famille". Mais Florence, elle m'a dit que ce livre était génial! J'ai décidé de la croire et je me rends compte à quel point elle avait raison.

La ferme du bout du monde ne m'a pas laissée insensible. J'ai été émue au fil des pages, au fil des mois qui passent. Même si ce "n'est qu'une" histoire, on imagine malheureusement que les conditions de vie ont beaucoup évolué en 70 ans...

*oui, j'ai du retard dans mes chroniques, c'est mal!

Et vous ?
Connaissez-vous cette auteure ?
Avez-vous lu La ferme du bout du monde ?

Cette lecture m'a permis de valider l'item n°33 du Défi lecture 2017 : Un livre écrit par une femme.

4 commentaires:

  1. Tu donnes envie de le découvrir en tout cas, j'en prends note :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu auras l'occasion de le lire :)

      Supprimer
  2. Ce n'est pas forcément vraiment mon style de lectures mais forcément ton avis m'intrigue quand même ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu te laisseras tenter alors ;-)

      Supprimer

On joue aux chaises musicales ?